Contenu

x

Moteur de recherche interne

Grenoble Institut des Neurosciences Grenoble Institut des Neurosciences

  • Youtube
  • Linkedin
  • Twitter

Accueil > Réseaux > NeuroPsyNov

Accéder au plan complet du site

NeuroPsyNov

Une fédération hospitalo-universitaire dédié aux maladies neurologiques et psychiatriques
neuropsynov

Les Maladies Neurologiques et Psychiatriques (MNP) sont des maladies chroniques multi-causales dévastatrices qui affectent plus de 125 millions de personnes en Europe, représentant un coût annuel cumulé d’environ 400 milliards d’euros. La plus grande part de la charge socio-économique est due aux MNP réfractaires aux traitements usuels (MNPR), à savoir qui ne peuvent être contrôlées de manière adéquate par la pharmacologie ou la psychothérapie conventionnelle.

C’est dans ce contexte que se positionne la FHU grenobloise NeuroPsyNov qui a été labellisée en 2015 par un jury international à l’issue d’un appel à projet, lancé conjointement par les structures hospitalo-universitaires et d’enseignement en neurosciences du bassin grenoblois, dans le but de promouvoir des projets fédérateurs et innovants autour des MNPR et des désordres moteurs, cognitifs et émotionnels qui leur sont associés. Coordonné par le Professeur Philippe Kahane, neurologue, responsable de l’unité « Épilepsie et malaises d’origine neurologique » du CHU Grenoble Alpes, ce projet d’excellence sera consacré aux MNPR pour lesquelles le CHU représente une structure régionale de référence, voire au-delà : troubles du mouvement, épilepsie, dépression et troubles obsessionnels-compulsifs.

La prévalence de ces maladies dans le rayon d’attractivité du CHU est estimée à environ 30 000 cas. Ce projet a néanmoins vocation à s’étendre par la suite à d’autres MNP pouvant bénéficier de la même approche.

La force du consortium NeuroPsyNov repose sur le regroupement inédit de sept équipes cliniques du CHU qui fournissent l’expertise nécessaire en neurologie, neuropsychologie, psychiatrie, neurochirurgie, neurophysiologie et neuro-imagerie et de plus de 15 équipes de recherches regroupées dans diverses structures rassemblées pour une grande part au sein de l’Université Grenoble Alpes (GIN, LPNC, GIPSA-Lab), et fortes d’un savoir-faire reconnu internationalement en neurosciences fondamentales, neurosciences cognitives et neurosciences des systèmes. Il s’appuie en outre sur l’expérience de haut niveau de plusieurs plateaux techniques tels que la plateforme Biomédicale Clinatec, et l’existence à Grenoble de centres d’excellence tels que le projet GREEN, la SFR Santé et Société, le Pôle Grenoble Cognition et l’UMS IRMaGe. 

Le projet vise à structurer une plateforme médico-chirurgicale multidisciplinaire partagée, dédiée à la gestion des MNPR afin d’offrir une expertise spécifique et approfondie de ces maladies. Son objectif est de mettre en place des programmes de recherche translationnels efficaces et ciblés du chevet du patient au laboratoire et vice versa afin de progresser dans la compréhension des mécanismes physiopathologiques et leur possible chevauchement entre MNPR et de permettre, sur la base de ces nouvelles connaissances, le développement de traitements innovants.

Il s’agit également d’accélérer la diffusion des connaissances et des résultats, d’identifier et de rationaliser les enseignements autour des MNP et de favoriser, à tous les stades du cursus professionnel des médecins et des neuroscientifiques, une vision des MNPR transversale (de la neurologie à la psychiatrie) et translationnelle (du laboratoire au chevet du patient).

Étudier ainsi de manière conjointe, à la fois des maladies neurologiques à expression paroxystique (épilepsie), des maladies neurodégénératives (maladie de Parkinson) et des maladies psychiatriques (dépression), constitue une réelle spécificité du projet NeuroPsyNov, en droite ligne avec la définition des FHU et les besoins mis en évidence par l’ITMO (Institut Thématique Multi-Organisme) pour les neurosciences, de réduire l’écart entre la recherche et ses applications cliniques en neurologie et en psychiatrie.

Le FHU NeuroPsyNov est aussi un formidable outil pour renforcer les liens et les interactions, créer des synergies nouvelles entre les différents acteurs autour d’une thématique de soins, de recherche et de formation qui fait sens et ainsi promouvoir la visibilité internationale de Grenoble. 


Mise à jour le 12 mai 2019


Chiffres-clés

4 maladies neuropsychiatriques emblématiques : épilepsie, maladie de Parkinson,
dépression et troubles obsessionnels-compulsifs
1 directeur : Philippe Kahane, 2 directeurs adjoints : Thierry Bougerol et Stephan Chabardès 
et 1 chef de projet : Michel Drevon
7 équipes cliniques
Plus de 15 unités de recherche
Membres
Associés renforcés
Associés simples