Contenu

x

Moteur de recherche interne

Grenoble Institut des Neurosciences Grenoble Institut des Neurosciences

  • Youtube
  • Linkedin
  • Twitter

Accueil > Recherche > Groupes de recherche "junior"

Accéder au plan complet du site

Groupe "Physiopathologie de la Motivation"

dirigé par Sébastien CARNICELLA

vignette carnicella

L’objectif principal de notre groupe est de comprendre les mécanismes physiopathologiques qui sous-tendent le développement de symptômes neuropsychiatriques associés aux maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson (MP).

Thèmes de recherche et techniques utilisées

Au-delà des symptômes moteurs qui la caractérisent, la MP est en effet associée à de nombreux troubles du comportement, qui vont de l’apathie (définie comme une perte de motivation), l’anhédonie, la dépression et l’anxiété, à un groupe hétérogène de comportements impulsifs et compulsifs (troubles du contrôle des impulsions, TCI, incluant jeu pathologique, hypersexualité, …), qui d’un point de vue psychobiologique, ne sont pas sans rappeler les addictions aux drogues. Ce cluster de symptômes non moteurs, largement négligé dans le passé, est maintenant reconnu comme un facteur majeur de morbidité qui va sévèrement impacter la qualité de vie, non seulement des patients, mais également des proches. Cependant, les mécanismes cellulaires et neurobiologiques sous-jacents à ces troubles restent peu compris, ainsi que l’influence des traitements standards de la maladie, à savoir les médications dopaminergiques (Levodopa, agonistes dopaminergiques) et la stimulation cérébrale profonde du noyau sous-thalamique. Dans une approche multidisciplinaire et translationnelle, nous essayons de répondre à ces questions via, principalement, deux projets de recherche :

  • Physiopathologie de l’apathie, la dépression et les troubles impulsifs-compulsifs dans la MP : à l’aide d’un modèle rongeur des troubles non moteurs de la MP développé au laboratoire et de stimulation cérébrale profonde expérimentale, étudier l’implication de dysfonctionnements du système dopaminergique nigrostrié et des circuits cortico-striataux dans les déficits motivationnels et les comportements impulsifs. Evaluation des effets thérapeutiques et indésirables des médications dopaminergiques et de la stimulation cérébrale profonde sur ces troubles, chez le rat et l’homme.

  • Identification de marqueurs transcriptomiques et métabolomiques des troubles neuropsychiatriques associés à la MP : les pathologies neurodégénératives et psychiatriques s’accompagnent de profondes modifications de l’expression des microARNs (ARN non codants de petites tailles contrôlant la traduction des ARNm) et des métabolites. Dans un projet collaboratif et translationnel avec l’équipe d’Emmanuel Barbier, la plateforme de transcriptomique du GIN, et l’équipe des Mouvements Anormaux du CHU de Grenoble, analyser le profil et les niveaux d’expressions des microARNs et des métabolites dans des régions spécifiques du cerveau (rat) et dans des échantillons de sang (rat et homme), afin d’identifier des marqueurs spécifiques de l’apathie et des comportements impulsifs-compulsifs qui permettront le développement d’outils diagnostiques et thérapeutiques innovants. 

Expertise et techniques

  • Comportement animal : évaluation des comportements affectifs, opérant (motivation et cognition) et moteurs.

  • Stimulation cérébrale profonde expérimentale : microstimulateurs implantables pour stimulation chronique chez le petit animal libre de ses mouvements.

  • Histologie et neuroanatomie : immunohistochimie, autoradiographie, immunofluorescence, microscopie optique.

  • Neurochemistry and neuropharmacology : microdialysis in vivo, HPLC (catecholamines), stereotaxic surgery.
     

Publications

What can rodent models tell us about apathy and associated neuropsychiatric symptoms in Parkinson’s disease?. Magnard R, Vachez Y, Carcenac C, Krack P, David O, Savasta M, Boulet S, Carnicella S (in press). Transl Psychiatry.

Subthalamic deep brain stimulation differently alters striatal dopaminergic receptor levels in rats. Carcenac C, Favier M, Vachez Y, Lacombe E, Carnicella S, Savasta M, Boulet S (2015). Mov Disord. 30(13):1739-49.

Implication of dopamine D3 receptor activation in the reversion of Parkinson's disease-related motivational deficits. Carnicella S, Drui G, Boulet S, Carcenac C, Favier M, Duran T, Savasta M (2014). Transl Psychiatry. 17;4:e401.

Pramipexole reverses Parkinson's disease-related motivational deficits in rats. Favier M, Duran T, Carcenac C, Drui G, Savasta M, Carnicella S (2014). Mov Disord. 29(7):912-20.

Loss of dopaminergic nigrostriatal neurons accounts for the motivational and affective deficits in Parkinson's disease. Drui G, Carnicella S, Carcenac C, Favier M, Bertrand A, Boulet S, Savasta M (2014). Mol Psychiatry. 19(3):358-67.


Mise à jour le 16 juin 2017

Mots-clés

Dopamine, maladie de Parkinson, stimulation cérébrale profonde, psychiatrie, addictions, comportement animal, recherche translationnelle
Membres
Associés renforcés
Associés simples