Accès direct au contenu

x

Moteur de recherche interne

Grenoble Institut des Neurosciences Grenoble Institut des Neurosciences

  • Youtube
  • Linkedin
  • Twitter

Accueil > L'Institut > Actualités > Actus Equipe Bastin

Accéder au plan complet du site

Caractérisation des déficits d'apprentissage par renforcement et de motivation dans les troubles bipolaires : approche méta-analytique, comportementale et computationnelle

le 19 décembre 2023
13h30

Soutenance de thèse d'Arnaud POUCHON

Le mardi 19 décembre 2023, Arnaud POUCHON soutiendra sa thèse intitulée "Caractérisation des déficits d'apprentissage par renforcement et de motivation dans les troubles bipolaires : approche méta-analytique, comportementale et computationnelle".


Cette thèse a été dirigée par Julien BASTIN, Mircea POLOSAN et Clément DONDE de l'équipe "Cerveau, Comportement et Neuromodulation" du GIN.


Composition du jury :

  • Anne Sauvaget, PU-PH, Université de Nantes (Rapporteure)
  • Arthur Kaliadjian, PU-PH, Université de Reims Champagne-Ardenne (Rapporteur)
  • Monica Baciu, PU, Université Grenoble Alpes (Examinatrice)
  • Emmanuel Poulet, PU-PH, Université Claude Bernard Lyon 1 (Examinateur)
  • Mircea Polosan, PU-PH, Université Grenoble Alpes (Direction)
  • Julien Bastin, Directeur de Recherche, INSERM (Direction)
  • Clément Dondé, PU-PH, Université Grenoble Alpes (Direction)


Résumé :

Les personnes atteintes de trouble bipolaire (TB) présentent une augmentation pathologique des comportements orientés vers un but à la recherche de plaisir durant les épisodes maniaques, et une diminution lors des épisodes dépressifs. La période de rémission peut comprendre des altérations cognitives, dont l'étude permettrait d’identifier des marqueurs spécifiques de la maladie et contribuer à développer des traitements personnalisés. Pour ce travail de thèse, nous nous sommes demandé si les personnes ayant un TB présenteraient des altérations en apprentissage par renforcement durant la rémission, et si ces altérations seraient différentes selon le type de TB. En effet, la principale différence entre le type I (TB-I) et le type II (TB-II) est la présence d’épisode maniaque dans le TB-I et non dans le TB-II, et dont l’intensité des comportements à visée hédonique est supérieure aux épisodes hypomaniaques. Enfin, compte-tenu de la part de l’environnement dans l’émergence des épisodes thymiques, nous nous intéressons à l’impact de l’agentivité sur l’humeur dans le TB en rémission. Nous avons effectué pour ce travail de thèse une 1ère étude méta-analytique des études comportementales en apprentissage par renforcement dans le TB, mettant en évidence une altération sélective de l’apprentissage par récompense par rapport à la punition, notamment durant la rémission. Nous avons ensuite une 2ème étude, expérimentale, sur 79 sujets ayant un TB en rémission et 30 sujets sains contrôles (SC), en leur faisant passer une tâche d’apprentissage probabiliste afin de mieux caractériser ce déficit selon le sous-type de TB. Nous avons montré une altération de l’apprentissage par récompense chez les personnes ayant un TB, et que les TB-I apprennent mieux de leurs échecs que de leurs succès par rapport aux SC. L’apport de la modélisation computationnelle nous a permis de mettre en avant que cette altération était due à une hyposensibilité à la récompense. Concernant l’implication de l’environnement dans ce déficit d’apprentissage, nous savons qu’il existe un lien bidirectionnel entre les choix et l’humeur. Nous savons également que les choix en apprentissage peuvent être altérés de façon différente selon le niveau d’agentivité. Pour ce travail de thèse, nous nous demandons si cela pourrait impacter l’humeur des personnes ayant un TB. Nous avons ainsi mené une 3ème et nouvelle étude expérimentale chez 32 personnes ayant un TB contre 32 SC, effectuant une variante de notre première tâche en manipulant l’agentivité et en observant l’impact sur l’humeur. Les résultats préliminaires ne retrouvent pas de différence entre les sujets sains et le groupe TB, mais une humeur significativement meilleure après une récompense obtenue de choix libres plutôt que de choix forcés, et une humeur moins bonne après les punitions, sans distinction entre la condition libre et forcée. Ces travaux mêlant une approche méta-analytique (comportementale) et une approche de psychiatrie computationnelle associant paradigmes expérimentaux et modélisation computationnelle, nous permettent de proposer une nouvelle modélisation des fluctuations pathologiques de l’humeur dans le TB. Nos résultats pourraient à terme permettre de personnaliser la prise en charge des personnes ayant un TB, qui présentent des comportements davantage orientés vers l'évitement de la punition que vers la recherche de la satisfaction, contribuant au maintien de symptômes résiduels de la sphère motivationnelle durant la rémission.
 

Infos pratiques

Lieu

GIN - Amphithéâtre Serge Kampf
Mise à jour le 18 décembre 2023

Membres
Associés renforcés
Associés simples