Accès direct au contenu

x

Moteur de recherche interne

Grenoble Institut des Neurosciences Grenoble Institut des Neurosciences

  • Youtube
  • Linkedin
  • Twitter

Accueil > L'Institut > A la une

Accéder au plan complet du site

Les défauts de développement dans la maladie de Huntington montrent que la croissance axonale et la réorganisation des microtubules nécessitent la protéine NUMA1

le 23 novembre 2021

Bien que les symptômes classiques de la maladie de Huntington se manifestent à l'âge adulte, nous avons récemment montré que la division des cellules progénitrices neurales est déjà anormale dès la treizième semaine de gestation chez l’homme. Pour déterminer comment ces défauts de développement évoluent, nous nous sommes tournés vers des modèles cellulaires et murins.

Dans l’article accepté pour publication à Neuron, nous avons découvert que la croissance des neurones du cortex qui en passant par le corps calleux relient les deux hémisphères, est limitée dans la maladie de Huntington. Cette croissance anormale est liée à des défauts du cytosquelette de microtubules dans le cône de croissance axonale. Des analyses protéomiques des cônes de croissance ont révélé que l’expression de NUMA1 (Nuclear/Mitotic Apparatus protein 1) est diminuée dans la maladie de Huntington par le mi-RNA, miR-124. La suppression de NUMA1 dans des neurones contrôles récapitule les défauts de microtubules et de croissance axonale de la maladie de Huntington, tandis que l'augmentation des niveaux de NUMA1 avec l'antagomiR-124 ou la stabilisation des microtubules avec l'épothilone B rétablit l'organisation des microtubules et rétablit une croissance axonale normale dans la maladie de Huntington.

Cet article montre que NUMA1, qui est traditionnellement connu pour son rôle dans la division cellulaire, régule le réseau de microtubules dans le cône de croissance. De plus, la maladie de Huntington, qui est conçue comme une maladie du trafic intracellulaire, perturbe également le réseau cytosquelettique. Enfin, nous proposons que les défauts du corps calleux qui apparaissent précocement dans la maladie de Huntington, pourraient trouver leur origine pendant le développement.
 

Référence : 

Developmental Defects in Huntington Disease Show that Axonal Growth and Microtubule Reorganization Require NUMA1
Mariacristina Capizzi 1, Rémi Carpentier 1, Eric Denarier 1, Annie Adrait 2, Rayane Kassem 1, Marina Mapelli 3, Yohann Couté 2 and Sandrine Humbert 1
1 Univ. Grenoble Alpes, Inserm, U1216, CEA, Grenoble Institute Neurosciences, 38000 Grenoble, France
2 Univ. Grenoble Alpes, Inserm UMR BioSanté, U1292, CNRS, CEA, FR2048, 38000 Grenoble, France
3 IEO, European Institute of Oncology IRCCS, Via Adamello 16, 20139 Milan, Italy


Mise à jour le 23 novembre 2021

Membres
Associés renforcés
Associés simples