Contenu

x

Moteur de recherche interne

Grenoble Institut des Neurosciences Grenoble Institut des Neurosciences

  • Youtube
  • Linkedin
  • Twitter

Accueil > L'Institut > A la une

Accéder au plan complet du site

Le projet de recherche « DRIVE » soumis à l’ERC-Starting Grant 2017 retenu

le 1 septembre 2017

Comprendre les mécanismes cellulaires de survie et de croissance des neurones

Caroussel_Nawabi_17.09.01.jpg

Le projet de recherche DRIVE soumis par Homaira Nawabi à l’European Research Council (ERC, Conseil Européen de la Recherche) dans la catégorie « Starting Grant » (jeunes chercheurs) a été accepté et sera financé pour une durée de cinq ans. Ce projet s’inscrit dans l’objectif général de l’équipe, qui vise à comprendre les mécanismes cellulaires de survie et de croissance des neurones, mis en place au cours du développement ou après une lésion.

Après un postdoctorat à Boston, entre 2010 et 2016, à la Harvard Medical School et au Boston Childrens Hospital, Homaira Nawabi a rejoint le GIN en avril 2016 pour créer une équipe de recherche junior avec un financement ANR « Chercheur Haut Niveau ». Elle a ensuite été recrutée à l’Inserm comme chargée de recherche en 2016.

Les thématiques de son projet de recherche visent à comprendre les mécanismes cellulaires de survie et de croissance des neurones mis en place au cours du développement ou après une lésion dans le but de promouvoir la régénérescence du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et la récupération fonctionnelle après une blessure.

En effet, contrairement au système nerveux périphérique, les neurones du système nerveux central (SNC) des mammifères ne peuvent pas se régénérer après une lésion. Ainsi, toute atteinte du SNC, suite à une blessure ou à une maladie neurodégénérative, induit une perte irréversible de fonctions motrices et/ou cognitives. De ce fait, il est crucial de promouvoir la repousse des axones et permettre la formation de circuits nerveux fonctionnels.


Pendant longtemps, l’environnement des neurones du SNC a été considéré comme l’élément clef de l’inhibition. Cependant, il est maintenant clair que les neurones eux-mêmes perdent toute capacité de croissance au cours du développement ou après une lésion.


Mise à jour le 13 septembre 2017

Membres
Associés renforcés
Associés simples